Guide n°5 de Frédéric Lucard - GetQuanty

Guide pour débuter rapidement GetQuanty par Frédéric Lucard ! #5

Comprendre GetQuanty et ses usages : une série d’articles en partenariat avec l’entreprise Aestigia qui utilise l’application depuis près d’un an. 

Cinquième et dernier article de la série « Comprendre GetQuanty et ses usages ». Frédéric Lucard, CEO @ Aestigia nous parlera du contenu de ses emails pour établir un premier contact avec les visiteurs de son site web. 

GetQuanty : Frédéric la dernière fois nous parlions des bons interlocuteurs à cibler, que faut-il faire ensuite ? L’emailing serait utile à ce moment de notre utilisation de GetQuanty ?

Frédéric Lucard : Le blog de GetQuanty propose plusieurs articles préconisant des bonnes pratiques dédiées à l’emailing. Nous n’y reviendrons donc pas ici.

Rappelons toutefois que l’emailing reste un canal incontournable dans le BtoC afin d’entretenir et de séquencer la relation client (relance d’un panier non transformé, remerciements après achat, demande d’avis sur le produit/prestation, etc.) et peut rester un canal puissant en BtoB dès l’instant que les informations délivrées concernent les bons segments. Selon Barry Gill, « l’e-mail n’est pas mort, il évolue ». « Il devient un fonds d’archives interrogeable, un moyen de responsabiliser les managers, un service de messagerie pour les documents. Et malgré tout l’engouement suscité par les réseaux sociaux, il reste l’outil de collaboration le plus efficace dont disposent les salariés », indique-t- il en commentant une étude réalise par la société Mimecast en 2012 auprès de 2 600 salariés aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud. Cette étude s’intéressait notamment aux canaux les plus efficaces pour collaborer (l’e-mail arrive largement en tête avec 60 %), aux buts pour lesquels l’e-mail est utilisé…

Et à quoi ressemble une année de consultation d’e-mails :

Au-delà des études généralistes, soulignons ici deux bonnes pratiques à mettre en œuvre lors des conceptions-rédactions de messages.

La première est d’ordre général et pourra sembler évidente à beaucoup de lecteurs. Pourtant je croise encore très fréquemment des interlocuteurs qui ignorent ce qu’est un pre-header…

Il convient donc en premier lieu de soigner encore et toujours l’accroche de son « objet » et de le compléter par un pre-header pertinent qui incitera le destinataire à ouvrir le courriel.

 

1 – Exemple d’un contenu d’un premier message

Objet : Formation : comment innover encore et passer en mode agile

Pre-header : Notamment grâce aux neurosciences avec AESTIGIA…

[Civilité] [Nom],

Parce que nos façons de travailler, nos métiers et nos besoins évoluent toujours plus vite, la formation doit s’adapter elle aussi…

Chez AESTIGIA, nous avons à cœur d’innover sur les enjeux managériaux et organisationnels et donc sur les formations que nous proposons. Ce que nous faisons, notamment, avec l’apport des neurosciences.

Raisons pour lesquelles nous sommes constamment à la recherche des besoins auxquels sont confrontés nos clients et sur lesquels nous cherchons à échanger encore et toujours. Aujourd’hui, nous aimerions le faire avec vous.

Nous avons développé des interventions innovantes et exclusives pour répondre aux enjeux cruciaux et urgents qui se posent à nos clients : améliorer leur agilité, leur efficacité et donc leur rentabilité.

Pour cela nous proposons :

deux modules de formation Gestion du temps & Valeur ajoutée et Gestion du temps & Biorythmes efficients qui se différencient de nos concurrents par leur durée (04 heures seulement) et leur contenu;
deux modules de formation Neurovente & Performance commerciale (BtoB et BtoC);
une formation Management & Leadership avec de nouveaux angles neuroscientifiques pour une efficience durable.

Enfin, nous aidons nos clients à mettre en avant leur intelligence collective avec nos séminaires collaboratifs et notre Team Building original Krav Maga & Management.

[Civilité] [Nom], nous aimerions échanger quelques minutes avec vous afin de :

Comprendre vos besoins actuels;
recueillir votre avis sur les prestations que nous proposons.

Sentez-vous libre de nous indiquer vos disponibilités par retour de ce courriel ou de recevoir directement notre appel dans les prochains jours.

Cordialement,

—-

La seconde bonne pratique se révèle d’ordre technique et propre à l’utilisation de GetQuanty. Elle concerne l’utilisation des UTM.

 

2 – L’UTM : 

Un UTM est un bout de code HTML qui joue le rôle d’un cookie lors de l’envoi de campagnes d’e-mailing. Il sert à relier l’adresse IP détectée par GetQuanty avec l’identité du destinataire de mail. Ce qui permettra ensuite d’identifier chaque fois la personne sur la plateforme. De ce fait, lorsque le destinataire du courriel cliquera sur un des liens du message, GetQuanty reliera son adresse IP avec son identité.

Pour utiliser un UTM, il faut ajouter un bout de code à chaque lien url de l’email (y compris les liens courts générés par GetQuanty). C’est souvent un lien qui renvoie vers une page de votre site web, une landing page spécifique, etc. Le code suivant à ajouter varie selon les plateformes :

Plateforme Code de fusion
Sendinblue {EMAIL}
Oxymailing [e-mail]
Mailchimp *|EMAIL|*

 

Chaque outil à ces spécificités :

En règle générale, la plateforme d’emailing génère ensuite automatiquement le reste de tout le code UTM (Campaign, etc.). C’est le cas, par exemple de Sendinblue. D’autres plateformes nécessitent quelques paramétrages supplémentaires.

 

3 – UTM et liens courts : 

Dès lors que le lien url choisi ne pointe pas sur une page de votre site web (surveillé par GetQuanty grâce à la balise HTML que vous y avez posée), il convient d’utiliser systématiquement les liens courts générés par GetQuanty.

Cliquez ici afin de retrouvez notre tutoriel sur la création de liens courts.

Par exemple, les liens de pieds de pages utilisés dans les templates d’emailing contiendront les liens url suivants (si on utilise mailchimp) :

Plateforme Liens courts
Facebook eqylink.com/fb?email=*|EMAIL|*
Twitter eqylink.com/tw?email=*|EMAIL|*
Linkedin eqylink.com/lk?email=*|EMAIL|*


Après avoir raccourci un lien, GetQuanty vous fournir un lien court par plateforme. Il conviendra de rajouter le code de fusion de votre mailer (ici mailchimp). 

 

4 – UTM et courriels personnalisés : 

Si l’emailing en nombre s’avère pratique, il montre rapidement ses limites dans une approche personnalisée. Il est en effet fréquent d’appeler un prospect potentiel qui vous répond ne pas avoir reçu votre mail et qui vous demande de le lui renvoyer. Ce que nous faisons en général avec notre client messagerie habituel (Outlook, Thunderbird, Courrier, etc.). Dans un tel cas, il s’avère également très utile d’identifier l’adresse IP de son interlocuteur sur GetQuanty. Et donc d’utiliser un code UTM !

Remarque : à la différence des plateformes d’emailing, le code entier ne sera alors pas automatiquement généré.
Pour cela, lors d’un envoi avec Outlook, par exemple, on va ajouter les UTM aux liens envisagés.

Pour cela il faut indiquer le lien url souhaité (www.monsite.com) et ajouter le code UTM suivant (sans espace entre les deux) :

www.monsite.com?email=nom.prenom@domaine.com&utm_media=email
&utm_source=nommer_votre_source&utm _campaign=nommer_votre_campagne

⚠️ L’adresse mail du destinataire doit alors remplacer nom.prenom@domaine.com dans chaque lien. Et le nom de la campagne doit être personnalisé (par exemple relance_formations_intuitu ou relance_krav_intuitu).
⚠️ Cette opération devra être reproduite lors de chaque envoi à chaque destinataire différent.

Opération certes fastidieuse, mais potentiellement très enrichissante !

Leave a Reply

predictive B2B Scoring
01.42.66.69.83
CONNEXION
Demo gratuite